Galerie l'Arrivage, Toyes 39ème

dossier de presse pour le 39ème Arrivage

n°39

entrée libre

tous les après-midis

de 14h à 18h et le mercredi de 15h à 18h sauf le lundi

ALBENA (76) Peinture / Françoise HILLEMAND (75) Photographie /

Ar nau d MA RT IN (94) Pein t ure / Clair e MERI E L (78) Pein t ure /

Jean-Paul MUSLIN (02) Sculpture / Amadou TOUNKARA (93)

Peinture / Julia WILLIAMSON (73) Sculpture en papier.

T E C H N O L O G I E

C h a m p a g n e - A r d e n n e

ExpoGALERIE D'ART ASSOCIATIVE

D’origine bulgare, ALBENA est une jeune artiste qui avance à pas fulgurants.

Sa peinture est l’héritière de diverses traditions, dont celle des maîtres de

l’icône, mais il faut se garder de l’assimiler au folklore. Puisant aux sources

orientales, elle s’est créé un monde d’une troublante féerie qui exerce sur

l’oeil une véritable fascination, tant ses couleurs, ardentes, y créent l’enchantement.

D’une bienveillante douceur, les personnages qu’elle met en

scène vivent dans un monde de paix, d’harmonie et de mutuelle consolation.

N’oublions pas que la poésie fut l’une de ses premières passions.

Albena côtoie l’univers des contes, des grandes légendes universelles, de

l’enfance invincible et jouit d’une sensibilité hors du commun. L’aisance

et l’élégance qu’elle s’est acquises lui permettent d’exprimer une grande

palette de sentiments. Spirituelle et sensuelle, elle n’est sans doute qu’à

l’aube d’un parcours plus que prometteur. On peut à son sujet parler d’un

authentique talent.

Luis Porquet

HUILE STYLE FIGURATIF

MEDAILLE DE BRONZE 2008

Salon des Artistes Français

PRIX DU CONSEIL GENERAL DE L’ORNE 2008

PRIX DU SALON DE ROUEN 2009

Sociétaire du Salon des Artistes Français

ALBENA

13 rue Jules Vallès

76300 SOTTEVILLE-LES-ROUEN

Téléphone Fixe : 02 32 18 69 35

Téléphone Portable : 06 16 56 49 74

Email : albena@9online.fr

Site : www.albena-vatcheva-painter.com

http://albena.painter.free.fr

ALBENA

Peinture

Exposition permanente :

GALERIE LE CAMELEON – ANTIBES

GALERIE ARTS ET REGARDS – PESSAC (BORDEAUX)

GALERIE CARTE BLANCHE - ROYAN

Principales expositions personnelles:

CHÂTEAU DE VASCOEUIL

MUSEE DE LA GRANDE LOGE DE FRANCE Paris

ABBAYE DE MONTIVILLIERS

ABBAYE DE BONPORT

INVITEE D’HONNEUR DE LA VILLE DE CLAIRAC

CHAPELLE DU CARMEL Rouen

Nombreuses galeries en FRANCE et en EUROPE

Principales expositions de groupe:

SALON DE LA MARINE, Musée de la Marine Paris 2014

SALON D’ART FANTASTIQUE SAFADORE 2015

FESTIVAL D’ART VISIONAIRE CHIMERIA 2014

ART EN CAPITAL GRAND PALAIS PARIS

SALON D’AUTOMNE PARIS

SALON DES ARTISTES FRANCAIS PARIS

SALON VIOLET PARIS

SALON GRANDES SIGNATURES, PETITS FORMATS Paris

CARREFOUR DE LA FIGURATION CRITIQUE Paris et Lyon

REFLETS, PALAIS BENEDICTINE FECAMP

Expositions à l’étranger:

SHANGHAI ART FAIR 2010 et ART SHANGHAI 2010

NEW YORK 2013-2014

MONTREAL 2014

ART MONACO’10 Foire Internationale d’Art Contemporain

SUISSE Genève et Soleure

ANGLETERRE Norwich; Festival de Brighton

BULGARIE Sofia

Françoise HILLEMAND

Paradis Perdus

Démarche

La série que je présente s’intitule “paradis perdus”.

Les photos doivent exprimer le souvenir d’un paradis, la nostalgie de l’avoir quitté. On a été

arraché à un moment de bonheur intense. On repense avec mélancolie à ces doux instants

qui s’éloignent. Ils s’effacent doucement de notre mémoire malgré nos efforts pour les préserver

comme un trésor. Etait-ce un rêve ou la réalité ? Est-ce une photo ou un dessin ? La

confusion s’installe.

Texte

Paradis Perdu

Le ciel est bleu, les moments heureux. Les paysages sourient. Le bonheur s’est installé à notre

table. Il est simple mais si beau et chaleureux. On refuse de le laisser partir, on veut l’envoûter

pour qu’il ne nous quitte jamais.

Pourtant, il va bien falloir s’éloigner. Les vacances sont terminées. Nous devons dire au revoir

à ces instants précieux. Nous sommes arrachés de force à ce songe parfait.

Une fois rentrés nous repensons avec mélancolie à ces instants délicieux. Ils s’éloignent,

s’effacent doucement de notre mémoire malgré tous nos efforts pour les préserver.

Etait ce rêve ou réalité. Le doute s’installe tandis que les souvenirs se transforment, s’estompent.

Le quotidien reprend ses droits. Seul subsiste l’espoir, la croyance qu’un jour nous

retrouverons notre paradis perdu.

L’auteur

Françoise Hillemand ne se destinait pas à la photographie. Elle devait être avocate suite à ses

longues études de droit. Elle est partie aux Etats Unis dans ce but. Mais, dans ce pays, est née

sa passion pour la photo. Il s’agissait dans un premier temps d’immortaliser cette expérience

unique qu’est de vivre à l’étranger mais photographier est vite devenu un acte nécessaire,

une passion.

Depuis son retour en France il y a 5 ans son appareil photo ne la quitte plus. Installée à Paris,

elle photographie dès que je le peux.

Elle s’attache à capter les atmosphères particulières, saisir les scènes de la vie quotidienne,

arrêter le temps, amuser ou bien émouvoir. Elle est adepte du courant humaniste mais essaye

aussi parfois de faire oublier la réalité. L’image doit alors devenir rêve, mouvement, toile

abstraite ou calligraphie.

Françoise HILLEMAND

42 rue Saint Placide

75006 PARIS

Portable : 06 51 06 46 72

Email : fhphotographie.paris@gmail.com

Site : www.fh-photographie.com

Expositions

2015 Novembre-Décembre Exposition « Petits Formats » Espace d’art

contemporain à Vous de Voir, Saint Mathurin Sur Loire

2015 Novembre exposition collective « Regard Urbain » à la Galerie

Rastoll (75003)

2015 Novembre exposition collective « La photo Tous Azimuts » GN1,

Paris (75015)

2015 Octobre exposition à la Mairie du VIIème arrondissement de Paris

2015 Octobre Salon Business Art Espace Cardin, Paris

2015 Octobre exposition collective « Amalgame » à la Galerie Numéro

1, Paris (75015)

2015 Octobre exposition au Parcours de l’Art, Avignon

2015 Septembre exposition Carnet de Voyage à la Bourgogne Art Galerie

2015 Juillet-Septembre participation au Grand évènement d’Art Plastique

Château de Serans

2015 Juin participation aux portes ouvertes de l’association « L’image

Latente »

2015 Juin Foire internationale à la photographie de Bièvres

2015 Juin Salon de la photographie contemporaine, Saint Sulpice, Paris

(75006)

2015 Mai Forum des Arts de Saint Malo

2015 Avril exposition collective au Musée de la photo de Kobe

2015 Mars invitée d’honneur au Festival Photo des Femmes d’Alfortville

2015 Mars-avril participation aux Solid’Arts’Yerres

2015 Mars exposition individuelle au restaurant galerie les Mondes Bohèmes

(75020)

2015 Mars Participation au salon photo de Gouvieux

2015 Janvier-février exposition collective « Entre Ciel et Mer » à la in)

(between Gallery, Paris (75003)

2015 Janvier-février exposition collective « A Winter Tale » 1650 Gallery,

Los Angeles

2015 Janvier invitée au Festival Images et Neige

2014 Printemps exposition individuelle au restaurant « le canapé », Gif

sur Yvette

2014 Mars exposition individuelle au Pavillon Charles Bertrand, Cabourg

2014 Mars exposition collective dans le cadre du Festival Photo des

Femmes d’Alforville. (... suite sur www.larrivage.fr)

Photographie

Arnaud MARTIN

Arnaud MARTIN

36 rue de Bonne

94000 CRETEIL

Téléphone portable : 06 43 48 53 37

Email : arnaud1972@hotmail.fr

Site: http://www.arnaudmartinpeintre.com

Facebook: http://facebook.com/arnopeintre

Autodidacte, je n’appartiens à aucune école, à aucune famille de

peintres. Je peints le corps dans ce qu’il a de plus trouble, de plus

étrange pour mieux exprimer l’universalité de ses émotions.

L’absence, la solitude et l’errance sont mes thèmes de prédilections ;

ils s’agencent dans une mythologie qui m’est singulière où hommes,

animaux et fantômes s’imbriquent pour animer une dialectique sombre

et malgré tout bien vivante.

Le corps souffrant, muré en soi me touche, m’interpelle et le choix d’un

dispositif narratif épuré (noir et blanc ou couleur vive sur fond noir,

unie) apporte de mon point de vue une poésie du regard sans échappatoire

possible, on ne peut fuir ce que l’on voit, porter son oeil sur un

décor rassurant, sur une mise en scène qui séduit.

Ici au contraire c’est un face à face qui se joue, que l’on accepte ou que

l’on refuse. En tout cas, je crée le dialogue, je cherche la rencontre.

Ma peinture en définitive tente de rendre compte de l’humain, de ses

sentiments archaïques qui nous traversent tous par-delà les âges, pardelà

les temps…

Peinture

Claire MERIEL

«Dans l’intimité du tout petit format, il ne se cache rien, tout

apparaît...»

Mes différentes expériences et recherches plastiques m’ont

amenée à créer mon propre monde. Je collectionne toutes

sortes de papiers pour concevoir des oeuvres poétiques

nées d’une subtile harmonie entre le dessin et le collage.

Rêveries que j’exprime par la couleur ou le noir, sur des grands

formats ou des miniatures, le plus souvent sur des supports

papier. J’espère vous ouvrir une porte sur le rêve, dans mon

monde particulier, aussi bien dans mes «Pages d’Êtres» que

dans mes «Paysages Evanescents». Et puis, j’aime bien raconter

des histoires dans mes tous petits formats...

Claire MERIEL

17 avenue Guibert

78170 LA CELLE SAINT CLOUD

Téléphone Fixe : 01 39 69 43 73

Téléphone Portable : 06 60 70 93 80

Email : claire_meriel@yahoo.fr

Site : www.clairemeriel.com

Facebook: https://www.facebook.com/claire.meriel.50

Parcours :

Claire Mériel est née à Paris, elle vit, travaille et peint en périphérie

ouest de Paris

Diplomée de l’Académie Roederer Paris et de l’Union Centrale des

Arts décoratifs (UCAD) Paris

Réalisations depuis 2000 :

Fondatrice de l’association « les Passagers de l’Art » - 78 La Celle

St Cloud, responsabilité et animation des ateliers de peinture pour

adultes et enfants.

Co-fondatrice et responsable artistique de l’exposition AMTM

Art’Expo, au profit de l’ONG AMTM, ccité Internationale des Arts

(2013, 2014, 2015, 2016)

Réalisation de fresques avec les enfants de la Celle st Cloud, sur le

thème «Dessine ta Ville» à l’occasion des Journées du Patrimoine.

Artiste à résidence au village d’artistes « Gorodka » créé par

Pierre Shasmoukine – Sarlat (24)

Animations d’ateliers pédagogiques et ludiques auprès d’enfants

en Mairies, Médiathèques, Centres de Loisirs, Ecoles et Fnac (La

Celle st Cloud, Asnières, Cheuvreuse, Boulogne, Ville d’ Avray…)

Animatrice croquis modèle vivant, Maison pour Tous «le Colombier

» 92 Ville d’Avray

Réalisation d’expositions personnelles de peinture et participation

à de nombreuses expositions de groupes. Lauréate au concours

«La Promotion de la Femme » ( revue Miroir de l’Art- assurances

AGF) et prix aux salons d’Art Contemporain du Chesnay, de Viroflay…

Interventions ponctuelles pour la Mairie de la Celle St Cloud, organisation

de plusieurs expositions d’Art Contemporain (scénographie

pour 150 oeuvres au moins).

Création de la page Facebook pour l’association « les Passagers de

l’Art » : https://www.facebook.com/lespassagersdelart

Voyage en Afrique de l’ouest au Bénin à Cotonou. Rencontre avec

de nombreux artistes reconnus. Voyage en Australie du sud.

En Permanence à la galerie en ligne KAZoART

(... suite sur www.larrivage.fr)

Peinture

Jean-Paul MUSLIN

Texte extrait d’un dossier de presse pour la 6BHN et pour le FRAC Picardie

Jean-Paul Muslin, expressionniste singulier,

artiste « agonique »

« Agonique ». Même si ce terme lui convient parfaitement, ce n’est pas

Jean-Paul Muslin qui se définit ainsi mais c’est Guy Denis, écrivain et galeriste

(Galerie La Louve, Arlon, province du Luxembourg, Belgique) qui le

qualifie ainsi.

Dans son essai « Les peintres de l’agonie » (Bernard Gilson Editeur, 2008)

Guy Denis définit ainsi les peintres de l’agonie :

« Les oeuvres des artistes de la douleur ne relèvent ni de l’art naïf, ni de

l’art brut, ni des arts premiers. Leur originalité vis-à-vis de ces stylistiques

comme celles des Expressionnistes du Nord, tient dans l’utopie, le déracinement,

le désengagement, la dépolitisation. L’artiste apparaît tel un envoyé

dans le « lointain intérieur ». Il s’est débarrassé de la norme sociétale mais

non de la tradition picturale, pour retrouver une pensée sauvage qui tient

de l’instinct et de la folie, ce qui n’empêche point la poésie ni l’invitation au

rêve »

Jean-Paul Muslin est bien un artiste de la douleur et un artiste singulier non

pas tant à cause de la dénomination actuelle d’un courant artistique mais

bien par sa singularité propre. Si cette « singularité » est réelle elle ne tient

pas seulement dans le fait qu’il soit malvoyant ; en effet, il ne dit pas autre

chose que ce qu’il disait avant de le devenir : il parle de l’homme souffrant,

perdu dans ses contradictions, qui se cache, qui cache son identité pourtant

ignorée de lui-même et que ses heures de « zone grise » gouverne.

Puisque « singularité » il y a, elle réside, bien au-delà du regard, dans cette

obsessionnelle tentative d’identification de ces zones grises et sans doute

dans l’expression plastique de celle-ci.

Il est né à Paris en 1948. Après des études à l’Ecole Nationale Supérieure

des Beaux-Arts de Paris (1965-1971) et à l’UER de scénographie de la Faculté

de Censier (1968-1971), son parcours professionnel embrasse longtemps

les arts plastiques et les métiers du spectacle.

Jusqu’en 2001, les expositions de sculpture, gravures et dessins alternent

donc avec les interventions au théâtre et l’audiovisuel.

C’est précisément à cette époque que sa carrière s’interrompt: en effet, il

est frappé par une maladie des yeux qui le rend malvoyant et c’est seulement

après un silence de plus de 10 ans, qu’il retrouve le moyen de travailler

de nouveau. Ce moyen, ce sera sa mémoire.

Tout le travail de Jean-Paul Muslin, à toutes les époques, s’articule autour du

même « sujet » si l’on peut dire. Ce « sujet », c’est le corps, les corps,

la face, les faces, dans les tourments, la souffrance, l’érotisme et la mort.

Depuis toujours, habité par une mémoire de l’horreur totale, il ne cesse

d’interroger les mécanismes cachés à l’homme lui-même qui mènent à cette

sorte d’éviscération mentale et laisse l’humain en lambeaux.

Dans son travail de plasticien, ainsi que dans certaines recherches théâtrales

(« Procès de Gilles de Rais »), il va puiser chez Georges Bataille notamment,

les clés de lecture possibles de cette « zone grise » évoquée par

Primo Lévi et qui le hanta.

C’est ce souci constant de décriptage de cette zone toujours secrète qui

le projette dans ces formes « viscéralisées » qui constituent l’expression

même de son travail..

Le MASQUE, la POUPEE, vrai faux masque, deviennent alors .....

....suite sur www.l’arrivage.fr

Jean-Paul MUSLIN

2 rue Fernand Poisson

02470 NEUILLY SAINT FRONT

Téléphone Portable : 06 40 07 24 75

Email : contact@jeanpaulmuslin.fr

Site : http://www.jeanpaulmuslin.fr

Amadou TOUNKARA

Amadou TOUNKARA

12 avenue Jeanne d’Arc

93600 AULNAY-SOUS-BOIS

Téléphone: :+33(0)614222771

Email : amadou@tounka.com

Amadou Tounkara d’origine sénégalaise est né en 1973 a Dakar.

Après un détour par la faculté de droit de Dakar, il s’oriente vers

les beaux-arts et sort diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux-

Arts de Dakar en 1998. ll se partage entre la France, le Sénégal

et le Japon.Il a été sélectionné à la Biennale de l’art africain

contemporain (Dak’art) en 2010 et a réalisé de nombreuses expositions

ainsi que des performances de live-painting avec des

musiciens et des plasticiens de renommée internationale.

Son travail porte les traces de son parcours très diversifié : la

peinture japonaise, le design graphique, l’impression digitale

textile, un travail de teinture en particulier. Il représente souvent

des portes et des fenêtres dans ses tableaux. Il entend ainsi

créer des ouvertures sur ce qui se trouve au-delà, un « dehors

» par rapport à un « dedans » qui fait également partie de

notre actualité : un mécanisme pictural pour permettre à l’artiste

comme au spectateur de s’engager dans une analyse et une

évaluation des habitudes quotidiennes, des questions culturelles

et historiques,des signes et symboles,et surtout des transformations

qui s’opèrent dans nos sociétés. Il invite ainsi à lancer une

réflexion entre un dedans et un dehors, passages/frontières »,

le symbolisme et l’esthétique qu’elles représentent.

Sa peinture interroge l’espace, il ouvre ses fenêtres sur le lieu

où il habite, qui ouvrent a leur tour sur d’autres fenêtres et des

réminiscences de lieux traversés. Le lieu, le « local » n’ont plus

d’existence bien définie dans un monde livré a toutes sortes de

flux : tout se re-cadre en multiples fragments, en espaces inédits

pour lesquels on cherche une appellation, on pense aux nonlieux

de Dubuffet, ses « psychosites », ses « mires ».

Si cette peinture évoque souvent des aspects très douloureux

de la vie tels l’immigration et le tsunami, elle fait preuve d’une

grande vitalité de couleurs et de geste et d’une maitrise de

l’espace et de la matière même de la peinture.Ce n’est pas un

monde qui se dissout : l’infinie combinaison des images aux multiples

couleurs évoque plutôt la magie du kaléidoscope qui fait

tourner les images rapides et changeantes de la ville, traduction

de tous les mouvements qui l’animent, de l’intense dynamique

de passage du dedans au dehors, de traversée des mondes dans

l’ivresse de la création.

né à 23 mai 1973, Dakar, Sénégal

Formation:

1994-1998 - École nationale des Beaux-Arts, Dakar Sénégal

2003 - Peinture japonaise (Nihon Ga), Suidobata académie des Beauxarts,

Tokyo, Japon

2004 - Infographie, matisse académie multimédia, Tokyo, Japon

2006 - Impression numérique textile, Bunka fashion college, Tokyo,

Japon

Langues : Français, anglais, japonais, wolof.

Expositions personnelles :

2015 -Résidence et exposition personnelle, Peniche Cancale, Dijon

2014 -Exposition au café Equitable, festival Arica Fete, Marseille

-Exposition solo à Alchimia Galerie, Dijon

2013 - Exposition solo « Crossing Borders » à la biscuiterie de médina,

Dakar

2011- Exposition solo au siège de la Cimade -Paris

- Exposition solo au festival “migrants scène” à La Générale- Paris

- Exposition solo à la galerie trente-trois- Nancy

- Exposition solo à la maison des associations du onzième -Paris

- Exposition solo à “yagi ni kiku”,daikanyama-tokyo

- Exposition solo rétroperspective à Aoyama-tokyo

2010 - Exposition solo avec “house of african arts” -tokyo

- Exposition solo à “yagi ni kiku”,daikanyama,tokyo

2009 - Exposition solo «question sans réponse» à la galerie oranj, Tokyo

den-enchofu

2008 - Exposition solo «prisoner in the street» à la galerie g2, tokyo

ginza

- Exposition solo «prisonnier de conscience» à musashino gallery,

Tokyo koganei musashi

- Exposition solo «prisoner in the street» à la galerie saraba, Tokyo

jiyugaoka

- Exposition solo «prisoner in the street 2 « à zaïm, yokohama -

Japon

... suite sur larrivage.fr

Peinture

Julia WILLIAMSON

Mon métier de base étais infirmière psychiatrique. Apres, (dans un

autre vie) j’ai travaillé plusieurs années à la restauration d’archives,

de livres et de cartes. J’ai appris la complexité d’un élément apparemment

si simple :

le Papier.

C’est sûrement pour éviter les “mots” que j’ai choisi de sculpter. A

travers la sculpture, je peux dévoiler ou cacher une partie de mes

“maux”. J’ai souvent deux principes quand je crée, recyclage et décalage,

et un espoir : que celui ou celle qui s’arrêtera devant une de mes

créations... accroche sur un détail... s’irrite ...esquisse une grimace ou

un sourire ... puis se laisse emporter dans une histoire, son histoire,

mon histoire....

Toutes mes sculptures ont une histoire, je peux la raconter à qui le

souhaite, mais alors, je prends le risque que la personne quitte son

propre imaginaire. Sans trop me dévoiler, je peux dire que mon esprit

anglo-saxon à l’épreuve de la culture française alimente parfois mon

imagination... Et pour ce qui est de la limite ou du petit déclic qui

m’autorise ou m’interdit... c’est assez simple, quand je suis à la frontière

entre les deux, je suis dans mon équilibre....sur mon chemin.

Julia Williamson.

Formation :

Artiste papier mâché et mixed media : autodidacte

Raghurajpur International Art / Culture Exchange - (INDE) oct-nov

2013

Licence infirmière psychiatrie 1991-1994 (Angleterre)

ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES :

Stages papier mâché : Galerie Hang’art Grenoble 2012

Cours papier mâché (adultes et enfants) : ”Ecole des Arts” Allevard

2010-2013

Intervenante en école maternelle “Les Grillons” La Rochette création

en papier mâché avec recyclage d’objets. 2009.

Expression artistique en service psychiatrique (enfants). Angleterre

1989-1991

Expositions :

BHN Lyon / Perouges. octobre 2015

Bastille Design Center (Configuration Critique). Paris. septembre 2015

Galerie Christiane Peugeot. Paris. mars 2015.

Galerie Licence iv. Macon. decembre 2014

Galerie Alter’art. Grenoble. decembre 2014

Galerie La Rage. Lyon. sept/oct 2014

“Biennale Art et Hospitalité de Viens”.Luberon. juillet 2014

“Courants d’Arts Festival”.Authon du Perche (28) juin 2014

“Bann’art” festival d’art singulier. Banne Ardeche 2014

“Singul’art” Montpellier. mai 2014

“Galerie Sylvain Dumochel” Quebec. Canada. 2014

“Raghurajpur Art Exchange” Inde. nov 2013

“Bann’art” festival d’art singulier. Banne Ardeche 2013

Ancien musée Grenoble “Icône contemporaine” 2013

Galerie Alter Art,“Duo” Grenoble 2013.

Galerie Mine D’Art.“Rock Art” Genève 2012.

Chapelle Vaugelas.“Ménagerie à 3” Chambéry 2011

Allev’Art. Allevard(38) “Les paysages urbains” 2011 prix du jury :

sculpture

Maison de Mariette.“Un nid pour Enzo”. St. Laurent du Pont (38) 2011

MAPGI (Grenoble) “Le Papier dans tous ses états” 2011

Galerie Hang’Art. “L’Art et la Matiere” Grenoble 2011

Galerie Primopiano “Cadavre Exquis”. Lecce. Italie 2010.

Galerie Hang’Art. “Williamson & Metz” Grenoble 2009.

Julia WILLIAMSON

169 Route des Près Terrets

73110 LA CROIX DE LA ROCHETTE

Téléphone Portable : 06 89 07 29 52

Email : julia.williamson@orange.fr

Site : http://www.papiermache.co.uk/gallery/

artist/396

Facebook: www.facebook.com/artdejuliawilliamson

Espace

d ' e x p o s i t i o n

associatif

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

les travaux d'embellissement des murs

et la recherche de partenaires,

quelques artistes ont dessiné et mis en place la trame de leur projet,

un tissu de bonnes volontés réunies au sein de l'association SplF

pour offrir aux artistes et aux amoureux de l'art...

v

...un endroit atypique.

Çà devait arriver.

Il fallait bien qu'on finisse par dénicher ce lieu vaste et clair,

idéalement situé; qu'on en rencontre le propriétaire,

compréhensif et prompt à devenir notre premier mécène.

C'était en 2008....

à recenser les locaux commerciaux inoccupés,

supputant le montant des loyers, évaluant le coût du chauffage,

la consommation d'électricité, s'exaltant de l'envie qu'on avait de

proposer le produit de notre art au plus grand nombre,

de le voir - pourquoi-pas ?- côtoyer un instant d'autres

denrées nourricières dans le cabas d'une ménagère avant

qu'elle ne l'installe à sa place...

Depuis, l'arrivage est né.

Au fil des réunions, menées de front avec

adhérez!!!

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Les amoureux de l'art viennent y découvrir un nouvel arrivage

présentant 7 artistes toutes les 7 semaines.

Ils y explorent le contenu des fameuses "Brouettes de l'Art",

mobiliers roulants aptes aussi à colporter leur chargement

d'"art abordable" par monts et par vaux.

SplF a besoin de votre adhésion morale et financière

pour perdurer dans sa vocation de divulgation de toute forme

d'expression artistique, et pour que se pérennisent les accrochages,

vernissages, décrochages et autres moments privilégiés qui font de

l'Arrivage un havre d'harmonie.

....... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . ... . ....

selon l'humeur de chacun, avec les

artistes présents et les bénévoles,

véritable clef de voûte de l'édifice,

chargés à tour de rôle de l'accueil des

visiteurs cinq jours par semaine.

....... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ... . ....

Enfin, tout un chacun peut entrer y passer un moment de détente,

de rêve, de rencontre et partager en vrac thé, café, petits gâteaux,

bavardages ou conversations profondes,

Les artis tes,

après adhésion et cooptation de leur candidature par un comité

de ligne éditoriale friand de diversité, y trouvent différentes formules

d'exposition et de vente de leurs oeuvres "prix atelier",

du producteur au consommateur,

en contrepartie d'une redevance dédiée à la prise en charge collective

des frais de fonctionnement du lieu.

www.larrivage.fr i n f o

7 a r t i s t e s t o u t e s l es 7 sema i n e s

c'est où?

Les 7 Modules d'exposition

Des modules muraux

de 7 m. linéaires

avec cimaises fournies.

Des modules au sol de 10 m2

avec mise à disposition de 6 plots.

abordable

*

Marché de l'art

Les brouettes de l'art

Ces mobiliers roulants, appelés "Les Brouettes de l'Art",

se présentent sous forme de caisse en bois avec roulettes et

couvercle sécurisé.

Elle permettent aux oeuvres stockées d'être consultées librement

par le public, soit dans le local, soit lors de manifestations

extérieures.

Une fois ouvertes, le couvercle permet 2 positions possibles:

- verticale servant de panneau d'accrochage pour les peintres

- horizontale servant de tablette pour les sculpteurs.

Vous avez une entreprise!

C'est quand ?

Siret 402 524 391 00016

Vous pouvez acheter les oeuvres présentées à l'arrivage dans

le cadre du régime fiscal d'acquisition des oeuvres d'art.

En voici un rappel des règles.

"L'entreprise peut dans la limite de 3,25 pour 1000 de son chiffre

d'affaires, déduire le prix d'une oeuvre acquise de ses bénéfices

imposables par tranches annuelles égales pendant cinq ans.

En contre-partie de cette déduction fiscale, l'entreprise doit

présenter l'oeuvre acquise au public."

Article 238 Bis AB du Code Général des Impôts (CGI)

+ d'infos http://www.artactif.com/fr/fiscalite.php

Vous êtes artistes!

Téléchargez le dossier de candidature sur

www.larrivage.fr (Rubrique "Comment exposer")

Puis envoyez les pièces à fournir à

candidat@larrivage.fr

Si vous n'avez pas internet

Des dossiers de candidature sont disponibles dans le lieu.

Les pièces de votre dossier, devront être retournées

sous formes numérique (CD)

à

Association SPLF - 51 rue Général de Gaulle - 10 000 Troyes

Souhaitez-vous exposer?

Association SPLF

51 rue Général de Gaulle

10 000 Troyes

info@larrivage.fr www.larrivage.fr

Vous souhaitez aquérir

une oeuvre de l'arrivage?

avec le partenariat de

Ouvert

tous les jours

14h à 18h

Mercredi

15h à 18h

Fermé le Lundi